Gîte, Réceptions, Manade de taureaux...

MANADE AGNEL – MAS LES HOURTES

Lieu Unique sur LE CAILAR, Capitale de la Camargue Gardoise, Le mas LES HOURTES est un lieu symbolique.
Historiquement, la propriété appartenait à Bernard de MONTAUT-MANSE (né en 1893- décédé en 1958), Avocat français, Poète, Félibre de la langue provençale et Manadier.

Le 3 octobre 1931, Gaston DOUMERGUE, Président de la République Française passera une journée aux Hourtès à l’occasion d’un tri de taureaux pour une course camarguaise ! Dans les années 60, c’est la Vicomtesse Marie Laure DE NOAILLES qui achetera les lieux et les mettra à disposition de Monsieur Jean LAFONT, Manadier, homme de lettres et fondateur de la discothèque La Churascaïa. De nombreuses personnalités séjourneront alors au sein des Hourtès : Jean Cocteau, Alain Delon, Caroline et Jacky Kennedy, Claude Pompidou, Johnny Halliday, Romy Schneider, Manitas de Platas…
Situé dans un endroit privilégié à proximité du village de LE CAILAR et de ses commerces (3 km), à 10 minutes d’Aigues Mortes et des plages.

Ce domaine de « caractère » allie charme et convivialité pour un séjour inoubliable :

  • 2 grands gîtes neufs et climatisés
  • Lieux de réceptions
  • Manade de taureaux


Nous concernant, c’est en Janvier 2010, qu’est créé la Manade AGNEL par le rachat de la manade Michel Lagarde.
Très vite, des acquisitions supplémentaires de bétails et de terres sont réalisées. La manade est composée aujourd’hui de 130 bêtes qui pâturent sur plus de 140 hectares. Marie Martini, compagne de Jean-Elie et fille du manadier Jany Martini s’occupe au quotidien de la propriété. L’histoire est ainsi faite, que dans les années 1980 Michel Lagarde avait déjà vendu certaines vaches à Jany Martini qui souhaitait alors s’installer comme manadier….
Le but de l’élevage est d’obtenir au travers d'une sélection rigoureuse des taureaux qui s’affirmeront dans les courses libres dans les arènes de la région. Ces courses « à la cocarde » se déroulent de la mi-mars au mois d’octobre.
Dans notre région, le taureau est « glorifié » 
Nous recherchons des « taureaux vaillants et combatifs qui anticiperont le passage du razeteur ».
Lors des courses camarguaises, les razeteurs avec des tenues « blanches » doivent à l’aide d’un crochet « attraper » les attributs sur la tête de l’animal.
Toutefois, même si la manade commence à prendre son envol, la route reste encore très longue ….
Dès le départ, Marie & Jean-Elie souhaitaient recevoir et « ouvrir les portes de la manade et du domaine » aux vacanciers pour leur faire découvrir nos coutumes ancestrales et traditions dans ce lieu magique, « berceau de l’élevage du Taureau  Camargue » lors de visites de la manade, réceptions et hébergement en gîtes.

C’est en janvier 2018, que Marie et Jean-Elie rachètent les HOURTES passant derrières d’illustres propriétaires !